Comme Benoit Hamon, Bill Gates souhaiterait taxer les robots

bill-gates2

L’étude The Future of Jobs parue début 2016, annonçait  la disparition, liée à la quatrième révolution industrielle, de 5 millions de jobs d’ici 2020. Est-ce une stricte disparition de l’emploi ? Pas vraiment, plutôt une évolution, à laquelle il nous faudra vraiment nous adapter. Quoi qu’il en soit, les taxes prélevées autrefois sur le salaire des personnes, ne le sont plus sur la valeur créée par les machines qui les remplacent.

En se basant sur cette perte, Benoit Hamon, candidat PS aux élections présidentielles, propose de fixer un salaire (fictif) à chacune de ces machines, et de taxer celui-ci, pour financer sa proposition de revenu universel.

C’est une démarche similaire que Bill Gates propose. Il s’agit pour lui de se préparer à cette révolution qui a déjà bien commencé, et de rechercher des revenus pour palier à ce manque à gagner fiscal et pouvoir ainsi financer des solutions pour l’emploi hautement plus qualifié et donc la formation des humains, en particulier vers les secteurs qui seront de plus en plus demandeurs.

Messieurs les politiques, c’est à vous !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s